Affrontements sanglants entre police et manifestants à Bamenda

:: Cameroun :: 886 vues :: :: Politique
Affrontements sanglants entre police et manifestants à Bamenda APA news

APA-Yaoundé (Cameroun) – Des heurts sanglants ont éclaté, lundi en milieu de matinée dans les rues de la ville camerounaise de Bamenda (Nord-Ouest) entre les forces de maintien de l’ordre et des centaines de manifestants, au premier jour d’une grève annoncée par les enseignants d’obédience anglophone exigeant de meilleures conditions de vie et de travail, a appris APA de sources concordantes.

Ces affrontements, dont le nombre de blessés dans les rangs des civils ou de la police n’a pas été communiqué, ont été suivis de nombreuses arrestations.

Les enseignants de la région du Nord-Ouest, selon les mêmes sources entendaient manifester contre le statu quo observé depuis des mois dans leurs négociations avec le gouvernement.

Aussitôt dans la rue, ils ont été rejoints par d’autres mécontents exigeant l’indépendance des zones anglophones du Cameroun qui dénoncent régulièrement leur «marginalisation», mais également par des sympathisants d’avocats anglophones dont un mouvement d’humeur, intervenu en milieu de semaine dernière, avait lui aussi été réprimé par la police.

Jusqu’en fin de journée, des sources dignes de foi faisaient état de tirs de gaz lacrymogènes à plusieurs endroits de Bamenda, mais aussi du survol de la ville par des hélicoptères dans le but de situer les différents foyers de contestation.

On rappelle par ailleurs qu’en fin de semaine dernière, quatre syndicats d’enseignants camerounais, aussi bien de la maternelle que du secondaire, ont annoncé une grève illimitée dès le 25 novembre pour dénoncer la non application, par le gouvernement, de résolutions arrêtées de commun accord.

Ils demandent au gouvernement de procéder, «sans délai», à l’application des décisions adoptées de manière consensuelle en 2012, mais aussi de convoquer «à bref délai» les assises du Forum national de l’éducation prévu dans le cahier de charges arrêté d’accords parties il y a 4 ans.

 

Cameroun
  0 commentaire(s)

MboaPeople laissez un commentaire

    180


    Dans la catégorie Politique

    Tendances