L’enseigne américaine Hyatt Regency annoncée dans la ville de Douala avec un hôtel de 200 chambres

:: Cameroun :: 978 vues :: :: Economie
L’enseigne américaine Hyatt Regency annoncée dans la ville de Douala avec un hôtel de 200 chambres Agence Ecofin

La société turque Yenigün, qui construit un stade de 50 000 places à Japoma, dans la banlieue de Douala, la capitale économique du Cameroun, lancera en 2017 les travaux de construction d’un hôtel cinq étoiles au quartier Bonapriso. L’information a été révélée par l’ambassadeur de Turquie au Cameroun le 16 décembre 2016, en marge de l’inauguration de la cimenterie Medcem Cameroun.

Ce projet hôtelier est porté par la Société nouvelle de développement et d’investissement (SNDI), dirigée par l’opérateur économique camerounais Ekoko Mukete, Vice-président de la Chambre de commerce, de l’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CIMA), par ailleurs Consul honoraire de Turquie au Cameroun.

M. Mukete précise d’ailleurs que le terrain devant abriter ce projet a déjà été préparé et n’attend plus que le lancement des travaux. Le premier hôtel cinq étoiles qu’abritera la capitale économique du Cameroun comptera 200 chambres. Il coûtera 70 millions de dollars, soit environ 45 milliards de francs Cfa.

Le complexe hôtelier en gestation va être exploité sous la marque Hyatt Regency, l’enseigne phare du groupe américain Hyatt Hotels Corporation. Au premier janvier 2016, ce groupe se classait dans le Top 15 des plus importants groupes hôteliers mondiaux, avec 640 hôtels représentant une capacité totale de 179 217 chambres, dont 162 adresses et 75 122 chambres pour la seule enseigne Hyatt Regency.

Grâce à ce projet, Hyatt Hotels rejoindra son compatriote Hilton (qui gère l’unique 5 étoiles du pays après le retrait d’une étoile à l’hôtel Mont Fébé) sur un marché camerounais dominé par le groupe français Accor, notamment avec ses enseignes Ibis et Pullmann.

Pour rappel, en 2007, la SNDI avait déjà acquis un terrain pour construire un hôtel cinq étoiles dans la ville de Douala, au quartier Bonanjo cette fois-là. Mais, le complexe hôtelier, qui devait être exploité sous l’enseigne Marriott, n’a jamais vu le jour. Officiellement à cause d’une interminable procédure de mutation du titre foncier du site devant abriter l’hôtel.

 

Cameroun
  0 commentaire(s)

MboaPeople laissez un commentaire

    180


    Dans la catégorie Economie

    Tendances