Transformation du cacao: du chocolat made in Ebolowa

:: Cameroun :: 558 vues :: :: Economie
 Transformation du cacao: du chocolat made in Ebolowa Cameroun Tribune
Le secrétaire général du ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MINADER) a ouvert le 6 octobre dernier une unité de transformation de cacao.

Le collège régional d'agriculture (CRA) d'Ebolowa en jumelage, depuis 18 mois seulement avec l'Etablissement public local d'enseignement et de formation agricole (EPLEFA) de Nanterre, en France, produira bientôt du chocolat. En effet, ces deux établissements de formation en agriculture viennent d'ouvrir, à Ebolowa, un atelier de transformation des fèves de cacao en chocolat à tartiner.

Cette unité a été lancée, le 6 octobre 2016 par Jean Claude Eko'o Ekouafane, secrétaire général du ministère de l'Agriculture et du Développement rural (MINADER). L'on espère que cet atelier de transformation de cacao, qui reste d'abord un laboratoire académique, sera la première d'une longue série.

Le chocolat d'Ebolowa servira à la consommation courante locale et plus tard sous-régionale et même au-delà du continent, puisque l'objectif du projet qui est d'abord pédagogique, comme l'a annoncé Antoine Mbida, directeur du CRA, est de viser le marché national et international. Pour le moment, a-t-il précisé, « on commence modestement, avec un investissement de 78,6 millions de francs.
Cet atelier de transformation du cacao attend recevoir pour des recyclages et des échanges d'expérience, des étudiants venant du Cameroun, de la sous-région Afrique centrale, de la France et même des groupes de producteurs camerounais. Avec cette première expérience, le Sg du MINADER espère que d'autres opérateurs de la filière et d'autres grands producteurs du secteur cacao suivront l'exemple, afin de limiter l'exportation de fèves brutes ou semi-transformées.

Ce produit rapporte déjà près de la moitié des recettes d'exportations du pays, mais ces revenus pourraient sans doute être décuplés si le beurre de cacao était raffiné sur place avant d'être revendu à travers le monde.

 

Cameroun
  0 commentaire(s)

MboaPeople laissez un commentaire

    180


    Dans la catégorie Economie

    Tendances